Simon gagne CHF 21'000 par mois (!!!) sur YouTube (Petit boulot suisse #4)

Aujourd'hui, c'est Simon, un lecteur de Zürich, qui partage avec nous son petit boulot suisse. Il a commencé son premier job complémentaire en ligne sur YouTube pendant ses études. Aujourd'hui, il gagne plus que son emploi à temps plein de pilote de ligne! — environ 3-4x plus actuellement 😱

Lorsque j'ai reçu son email pour la première fois, et que j'ai parcouru sa chaîne YouTube, je me suis dit : "Ouais, sympa ton histoire l'ami, mais non merci. Je n'aime pas moi-même que les gens mettent en avant les outils qui rapportent le plus de revenus d'affiliation comme Bluehost. Je ne présenterai donc pas ton histoire sur mon blog."

Quelques mois plus tard, je suis tombé par hasard sur une de ses vidéos. Puis, j'ai pris le temps de la regarder en entier. Et j'ai ressenti une réelle authenticité dans sa critique. J'ai réalisé qu'il était plus tôt que moi dans son parcours, et que pour ses besoins, ce qu'il recommandait était mon propre choix pour d'autres projets il y a des années en arrière.

"Seuls les imbéciles ne changent pas d'avis" comme dit le proverbe :)

Voyons donc ce que tu peux tirer de son expérience afin de générer à ton tour des revenus accessoires en Suisse — et peut-être en vivre un jour.

MP: Salut Simon! Bienvenue et merci d'avoir accepté de participer à cette interview. Peux-tu te présenter en deux-trois phrases niveau démographique, localisation?
Simon : Ciao MP :) Merci de m'avoir invité! J'ai actuellement 27 ans (presque 28). Pas encore de famille, mais j'ai une merveilleuse petite amie, avec qui je passe beaucoup de temps. Et j'habite à Wallisellen, ZH.

‌MP: Merci pour l'intro. Et du coup alors, explique-nous: ton side gig il consiste en quoi concrètement?
Simon: Il s'agit essentiellement de ma ou mes chaînes YouTube (Metics Media & Collection Crypto). J'ai mis en ligne ma première vidéo en mars 2018. À l'époque, ça ne m'a pas rapporté beaucoup d'argent.

Mais je me suis vite rendu compte que les vidéos YouTube peuvent rester pertinentes pendant des années. Cela signifie qu'une fois qu'une vidéo est uploadée, et indexée dans les résultats de recherche, elle peut générer des revenus passifs pendant des mois et des années. Je gagne encore aujourd'hui de l'argent grâce à des vidéos que j'ai réalisées il y a plus de 2 ans.

Les revenus proviennent principalement des recettes publicitaires de YouTube, et des commissions d'affiliation.

Je crée principalement des revues, des vidéos explicatives ou du style tuto, ce qui est le type de contenu parfait pour le marketing d'affiliation. Ainsi, chaque fois que quelqu'un utilise mon lien d'affiliation (aka lien de parrainage) dans la description de la vidéo, je recevrai une commission si ce visiteur qui a cliqué devient un client.

Par exemple: j'ai créé une vidéo sur la façon de mettre en place l'automatisation du marketing par email à l'aide de la plateforme getresponse.

Lorsque les gens tapent "getresponse" ou "getresponse tutorial" dans YouTube, ma vidéo apparaîtra en tête. Ensuite, si les gens utilisent mon lien dans la description de la vidéo, et deviennent un client payant, je recevrai une récompense de 100 $.

Simon: 'C'est ici que je place habituellement mon lien d'affiliation (première partie de la description de la vidéo)'

Et ci-dessous, une capture d'écran de mon compte d'affiliation getresponse: 11 comptes payés jusqu'à présent en septembre, donc 1'100 $ de commissions d'affiliation. Les gains en attente sont plus élevés parce que je dois attendre environ 3 mois jusqu'à ce que les commissions soient payées via PayPal.

Tableau de bord d'affiliation getreponse de Simon pour septembre 2021

‌MP: Je ne vais pas te surprendre avec ma question suivante, puisqu'on est ici pour parler d'argent (!): tu te fais combien de francs suisses par mois environ depuis que tu as commencé? Ça a évolué au fil des ans? Et ça va continuer d'augmenter dans le futur?
Simon: Non, je ne suis pas surpris haha! Quand j'ai commencé, je ne gagnais pas d'argent avec les revenus publicitaires, car il faut avoir au moins 1'000 abonnés et 4'000 heures de visionnage sur une période de 12 mois pour pouvoir postuler au YouTube Partner Program. Cependant, je gagnais quelques commissions avec les liens d'affiliation, peut-être quelques centaines de francs suisses par mois.

Lorsque j'ai atteint les exigences et que j'ai été accepté dans le programme de partenariat YouTube, j'ai gagné 90 francs suisses dès mon premier mois (février 2019). En août 2021, cette même chaîne a gagné un peu plus de 10'000 francs suisses grâce aux revenus publicitaires de YouTube. À côté des revenus publicitaires, elle a également généré environ 8'000 francs suisses de commissions d'affiliation.

Recettes publicitaires de février 2019

Recettes publicitaires d'août 2021

Donc, actuellement, je gagne environ CHF 18'000 via ma chaîne principale, et environ CHF 3'000 via ma nouvelle chaîne que j'ai commencé en mars 2021. Donc, actuellement, je me fais environ CHF 21'000 par mois grâce à mon activité en ligne globale; environ 50% viennent des revenus publicitaires et 50% des commissions d'affiliation.

Donc oui, ça a beaucoup changé au fil des ans, et ça a définitivement le potentiel pour aller beaucoup plus haut si j'y consacre encore plus de temps.

Revenu publicitaire quotidien (profit) depuis le début de ma chaîne jusqu'à aujourd'hui. En dessous du graphique, tu peux voir quand j'ai uploadé de nouvelles vidéos et combien d'argent j'ai gagné

MP: C'est un sacré travail d'appoint que tu as ici! Félicitations!
Tu peux nous décrire à quel moment dans ta vie l'idée t'est venue de devenir YouTuber? Et comment elle t'est venue? Et pourquoi (besoin de plus de cash, besoin de changer d'air par rapport au job, autre)?
Simon: J'étudiais pour obtenir ma licence en aviation, et devenir pilote. Je voulais travailler et gagner un peu d'argent à côté, mais je ne trouvais pas de travail tout de suite. J'ai donc commencé à chercher des emplois en ligne, et des idées sur la façon de gagner de l'argent en ligne.

La première chose qui a fonctionné a été de construire des pages thématiques Instagram, et de les monétiser soit en vendant des postes de promo, soit en vendant le compte entier. Donc je commençais juste des comptes Instagram et repostais du contenu viral dans différentes niches comme le voyage, le fitness, le luxe, les voitures, etc.

En fonction du nombre de followers des comptes, je demandais 30 à 100 dollars US par post de promotion. Et j'ai vendu les comptes qui avaient entre 30'000 et 500'000 followers pour 200 à 3'500 USD par compte. Mes revenus fluctuaient beaucoup d'un mois à l'autre. Certains mois, je gagnais 1'000 $ US et d'autres plus de 5'000 $. Mon meilleur mois pendant cette période a été de 20'000 USD lorsque j'ai vendu quelques gros comptes.

Pendant ce temps, j'ai réalisé des vidéos pour mes clients sur la façon dont ils peuvent continuer à faire croître le compte qu'ils viennent d'acheter chez moi.

Après quelques mois, j'ai réalisé que je pouvais également gagner de l'argent sur YouTube, et que c'était beaucoup plus passif que mon activité Instagram initiale. À un moment donné, j'ai abandonné mon activité sur Instagram, et j'ai commencé à me concentrer uniquement sur YouTube. C'est comme ça que je suis tombé dedans.

La chaîne YouTube Meltics Media de Simon

MP: Mais du coup, raconte-nous comment tu as commencé, étape par étape, de l'idée à la première fois, et surtout en parallèle avec ton travail?!
Simon: Mes études et mon travail ont toujours été ma priorité. J'ai donc investi mon temps libre pour construire mon entreprise. Heureusement, j'ai eu beaucoup de temps libre et d'interruptions entre mes études. Même maintenant où je devrais travailler à plein temps en théorie, en raison de la crise du COVID, je n'ai pas pris l'avion pendant plus d'un an, ce qui m'a laissé beaucoup de temps pour travailler sur mon entreprise.

Ce qui est bien avec le type de contenu que je crée sur YouTube, c'est qu'il est plutôt "evergreen". Ça signifie que je n'ai pas besoin de respecter un calendrier pour m'assurer de ne pas perdre de vues sur ma chaîne. Par exemple, maintenant que je vole à nouveau depuis juillet 2021, je n'ai pas uploadée une seule vidéo mais mes vues et mes revenus sont restés les mêmes (et ont même un peu augmenté).

‌MP: Et dans le futur, c'est quoi tes prochaines étapes avec ce projet perso (développement, arrêt car ça prend trop de temps, autre)?
Simon: La création d'une entreprise en ligne m'a définitivement ouvert les yeux sur ce qui est possible dans l'entrepreneuriat par rapport à un emploi régulier. Actuellement, je vole à nouveau et mon temps pour travailler à la création de plus de contenu est limité. J'envisage de faire une pause dans mon travail pour me concentrer pleinement sur mon entreprise et voir jusqu'où je peux aller.

Wallisellen, ZH (Suisse), où vit Simon (source : Google Maps)

MP: Enfin, que recommanderais-tu à mes lecteurs qui hésitent peut-être à se lancer dans une activité complémentaire? Et en particulier comment démarrer une activité en parallèle de leur job sur YouTube?
Simon: Créer une chaîne YouTube ou toute autre entreprise prend du temps. Au début, tu ne vois pas de résultats. C'est le moment le plus difficile à mon avis, et c'est là que la plupart des gens échouent. Tu devras donc t'engager à un certain temps où tu continueras, même si tu ne vois pas de gros résultats.

Je recommande également de trouver des personnes qui ont déjà réussi ce que tu essayes d'accomplir. Étudie-les et trouve des modèles. Essaye de comprendre pourquoi ils réussissent. Adopte ce qui fonctionne et essaye de le rendre encore meilleur.

En ce qui concerne spécifiquement YouTube, il existe de nombreux types de chaînes différentes qui ont du succès sur YouTube. Il existe également de nombreuses façons différentes de monétiser une chaîne. Je pense qu'il est important d'avoir un plan, de le mettre en œuvre, puis de le réajuster en fonction des retours que tu obtiens. Ne continue pas à faire quelque chose qui ne fonctionne pas, mais redouble d'efforts sur ce qui fonctionne. C'est ainsi que j'ai progressé sur YouTube et dans le business en ligne en général.

Pour ceux d'entre vous qui voudraient démarrer une chaîne YouTube, voici une de mes vidéos qui pourrait aider. Il s'agit essentiellement de décomposer mon processus sur comment je fais pour avoir des vidéos classées en top position dans la recherche YouTube.


C'est une histoire incroyable. Je veux dire, 21kCHF/mois, ce n'est même plus un job accessoire!

Donc, si tu entends maintenant un autre parent dire à son fils / sa fille que YouTuber n'est pas une entreprise viable, tu peux les renvoyer sur cet article :D

J'ajouterai, pour les jeunes lecteurs ici, que cela est vrai si, et seulement si, tu le fais avec authenticité et la volonté d'amener de la valeur à la vie des gens sur le long terme. Cela inclut de ne pas accepter les propositions monétaires très (très!) intéressantes de certaines marques douteuses. Sinon, ça s'appelle du blabla marketing inutile!

Pour terminer, je m'identifie beaucoup à Simon quand il dit que c'est au début que la plupart des gens échouent. Parce qu'ils pensent à court terme au lieu de penser à long terme. Je pense que c'est l'apprentissage le plus important que tu devrais en retenir si tu veux suivre un chemin similaire.


Enfin, si tu es toi aussi intéressé à participer à cette série de "Comment gagner de l'argent en complément de salaire via un petit boulot en Suisse?", alors tu peux me contacter via l'email suivant: contact [at] mustachianpost.com


MON LIVRE "LIBRE À 40 ANS EN SUISSE"

"Tes articles sont géniaux MP, mais y'en a tellement que je ne sais pas par où commencer pour atteindre ma liberté financière. Tu me conseillerais quoi?"

Après 1 an de travail intense, voici ma réponse condensée en un seul endroit:

 4.53 (135 évaluations)


COMMENCE MAINTENANT

* Ces produits et services sont des partenaires d'affiliation du blog. Si tu cliques dessus, tu ne remarqueras aucune différence, mais le blog gagnera une petite commission et je t'en remercie sincèrement.


NEWSLETTER EMAIL

Rejoins les 4'663 abonnés, et reçois les nouveaux articles directement dans ta boîte mail!
(zéro spam, désinscription en un clic)


Commentaires

Commentaires gérés grâce à Disqus