Fais baisser ton loyer suisse si ta ville possède un faible taux de logements vacants

J'aime mon blog pour de nombreuses raisons. Entre autres, parce que j'élargis mes connaissances de manière exponentielle en recevant tous vos commentaires et remarques.

Le mois dernier, Heiko, un lecteur du blog, m'a fait part d'un conseil frugal sur la location en Suisse que je ne pouvais pas garder que pour moi.

MP: Bienvenue sur le blog, Heiko. J'ai entendu dire que tu connaissais une astuce pour baisser ton loyer suisse dans les villes avec un faible taux de logements vacants?
Heiko: Hey, salut MP, quel super blog et bons conseils que tu as là.
En effet, lorsque nous avons déménagé en Suisse il y a deux ans, nous avons découvert une jolie petite astuce sur les loyers qui peut te faire économiser une tonne d'argent! (ce fut le cas pour nous)

MP: Je ne peux qu'être d'accord sur les économies à réaliser sur une telle dépense, comme la location fait partie des dépenses du club des trois 1 sur lesquelles il faut se concentrer le plus. En effet, son impact est récurrent, et donc l'effet composé peut être énorme sur toute une vie. Dis-nous en plus Heiko!
Heiko: C'est en fait assez simple. Lorsque tu déménages, et que dans ta ville il y a moins de 1.5% d'appartements/maisons libres, le propriétaire est légalement tenu de te remettre un document indiquant le loyer que le locataire précédent a payé, de t'informer de ton droit de demander une baisse de ton loyer, et la procédure exacte à suivre.

Ça semble un peu ridicule, mais on l'a fait. Cette simple méthode a permis de faire passer notre loyer (juste après (!) avoir signé notre contrat de location) de CHF 3'500/mois à CHF 2'950/mois.

Ce droit du locataire est expliqué sur cette page du site d'Asloca.

Tu peux trouver le statut de ta ville (à propos de la limite de 1.5%) sur le site de l'Office Fédéral de la Statistique. Il dispose d'une excellente carte qui te permet de visualiser le statut de n'importe quelle ville ou village suisse. Voici le lien vers cette carte en français.

La vue de l'appartement de Heiko à Zürich — dont il profite tout en économisant CHF 103'267 par décennie ;)

MP: Wow! Si on passe tes chiffres dans le calculateur des intérêts composés, on parle d'une économie de CHF 103'267 sur 10 ans (en les investissant pour les faire fructifier), c'est énorme! Peux-tu nous détailler le processus s'il te plaît?!
Heiko: Bien sûr :)
D'abord, nous avons signé notre contrat de location.

C'est important de ne pas parler du fait que tu veux demander la baisse du loyer à l'avance, car ils choisiront alors quelqu'un d'autre à qui louer l'appartement.

Dans notre cas, nous vivons à Zürich. Et comme il y a moins de 1,5% de loyers libres, notre propriétaire a dû nous donner ce formulaire. Nous avons vu que le locataire précédent payait 26% (!) de moins que nous.

Nous avons donc rejoint l'association des locataires — mieterverband.ch (asloca.ch en Romandie) — qui coûte CHF 100 par an. Ils ont analysé le dossier et ont dit que nous avions 99% de chances de gagner. Ils nous ont ensuite expliqué comment procéder et nous ont donné les modèles de lettres à envoyer au propriétaire. (Il nous suffisait de remplir nos noms.)

MP: Courte pause ici. Recommanderais-tu à quelqu'un qui tente cette astuce de passer par l'association des locataires? Et pourquoi?
Heiko: Je ne peux que t'encourager à le faire, oui.

Tout d'abord, tu n'as qu'une fenêtre de 30 jours pour commencer ta bataille. Imagine que tu envoies la lettre de façon erronée, simplement à cause d'une erreur technique. Tu envoies la lettre et il est évident que le propriétaire prend beaucoup de temps pour la traiter. Au bout du compte, tu pourrais perdre le délai de 30 jours et payer chaque mois (!) des centaines de francs de plus.

Et deuxièmement, l'association des locataires (Mieterverband/Asloca) ne peut faire son travail que si elle perçoit sa cotisation. Ça inclut également l'effort à plus long terme de pousser l'agenda politique à être plus favorable aux locataires (et plus ou moins 2/3 des habitants suisses sont des locataires). Cela permettra à la plupart d'entre nous en Suisse d'être mieux lotis.

Penses-y: le fait que tu puisses réduire ton loyer comme décrit ici est basé sur cet effort. Donc oui, je considère la cotisation comme un investissement, qui me permettra d'économiser davantage à l'avenir :-)

Carte suisse du taux de vacance par ville (source: site de l'Office Fédéral de la Statistique)

MP: OK, je vois. Continue, s'il te plaît. Comment ça s'est passé concrètement?
Heiko: Après avoir envoyé notre lettre, le propriétaire nous a offert environ CHF 3'400 au lieu de CHF 3'500.

L'association des locataires nous a avertis que c'était la procédure habituelle et que nous devrions faire pression sur eux, car nous avions le droit de voir leurs rapports de revenus, qu'ils ne nous donneraient jamais.

On a donc insisté.

Puis ils nous ont demandé combien on voulait de moins. Nous avons dit au moins CHF 550 par mois (c'était un jeu de pure négociation, car on a pris un chiffre qu'on pensait trop élevé).

Ils ont immédiatement accepté, et maintenant nous sommes tous les deux heureux.
On économise CHF 6'600 supplémentaires par an, ce qui nous fait CHF 103'267, comme tu l'as expliqué précédemment.

Mais on est aussi un peu tristes, car on aurait dû demander plus...

MP : J'adore ça. Mais une inquiétude me vient à l'esprit. Ne risques-tu pas qu'ils vous mettent dehors parce qu'ils ne gagnent pas autant d'argent qu'ils le pourraient dans une si grande ville?
Heiko : Non! C'est la meilleure partie de l'histoire. Parce que même s'ils t'accordent une réduction de 1 centime par mois, ça compte comme une "victoire" et donc, tu es protégé contre le fait qu'ils te mettent dehors pendant 3 ans (!!!). C'est ce qu'on appelle la protection contre les représailles.

MP : Merci beaucoup d'avoir partagé ton histoire frugale sur le blog. Si tu en as d'autres, tu sais où me trouver ;)
Heiko : C'était un plaisir, MP. D'autant plus si ça peut aider d'autres Suisses à économiser davantage, et à atteindre plus rapidement leur objectif FIRE!


Et toi cher lecteur, as-tu déjà essayé cette astuce? En connais-tu d'autres sur les loyers suisses (à part celle-ci que j'ai déjà décrite dans un article précédent)?


  1. comme je l'ai détaillé dans mon livre, le club des trois sont ces trois dépenses récurrentes qui ont un impact non-négligeable sur tout budget, à savoir la nourriture, le logement et le transport 


COMMENCE MAINTENANT

* Ces produits et services sont des partenaires d'affiliation du blog. Si tu cliques dessus, tu ne remarqueras aucune différence, mais le blog gagnera une petite commission et je t'en remercie sincèrement.



ACCEDER A DU CONTENU EXCLUSIF ?

"Ne jamais mettre de la pub sur le blog ni le forum" est un de mes principes directeurs depuis le début de l'aventure Mustachian Post. A la place, je favorise cette alternative "win-win" Patreon qui te donne accès à du contenu exclusif :


Commentaires

Commentaires gérés grâce à Disqus