Comment embarquer votre partenaire sur un budget commun (et sur le rêve d'indépendance financière) | Etape 4 — Le grand saut

Dans le précédent article de la série, je t'expliquais comment YNAB avait changé notre vie financière. Si bien qu'on a pu acheter notre appartement une année plus tôt que prévu. Et que notre fortune nette est passée de CHF 50'000 à CHF 380'000+ en 5 ans.

Pour rappel, à cette époque, on avait un budget YNAB "compte commun" pour toutes les dépenses du ménage, et un budget par personne pour nos dépenses persos.

Le désavantage de ce système pour moi était qu'il ne nous alignait pas suffisamment sur l'objectif d'indépendance financière. Je ne me voyais pas (et encore moins aujourd'hui) partir à la retraite à 40 ans pendant que Mme MP bosserait 10 ans de plus. Parce que bon les vacances en solo ça peut être sympa une fois, mais tout le temps pendant 10 ans non merci !

Un couple = une vision commune = un seul compte commun = un seul budget commun

Je me rappelle encore quand j'expliquais à un collègue qu'on étaient pas mal niveau comptes, avec un commun pour les dépenses communes, et le reste géré chacun de son côté pour le sentiment d'autonomie et de liberté que ça apporte.

Comme je gagnais un peu plus, j'avoue que j'avais aussi cette peur de perdre le contrôle de mes finances en étant lésé car je ne verrais plus qui dépense l'argent de qui.

J'avais tort. Ma peur avait tort.

Mon collègue m'avait répondu qu'ils avaient tout mis en commun niveau argent, comptes et budgets. Ca leur permettait de discuter de leurs objectifs communs, et ça simplifiait aussi beaucoup le suivi plutôt que chacun compte ses petits sous, sans parler des transferts interminables vers le compte commun et autres joies d'avoir 23 comptes bancaires...

En écrivant c'est ligne, je me rendre compte que c'est cette discussion qui a été l'élément déclencheur de notre passage au niveau supérieur concernant notre budget de couple.

Plus j'y réfléchissais, plus je me disais que ce chemin vers l'indépendance financière devait être quelque chose qu'on partage à fond sachant qu'on allait le vivre à deux.

Randonnée en famille cet été dans les montagnes du Jura. Avec vue sur le Mont Blanc s'il te plaît !

Je suis devenu chaque jour plus convaincu qu'il fallait qu'on suive cette voie montrée par mon collègue, en ayant une seule vision commune, un seul et unique compte commun, et surtout un seul budget commun YNAB.

Ça me faisait peur car je savais que ça allait forcément amener des discussions, des frictions, et autres réjouissances de tout projet à plus d'une personne.

Mais au final, c'était la seule manière si je voulais vraiment partager ce rêve d'indépendance financière à 100% avec Mme MP.

J'avais bien compris mes peurs. Et je pensais qu'une fois que j'aurais parlé de l'idée à Mme MP, le plus dur serait fait et qu'après il ne s'agirait que de mise en place et de discussions sur le comment.

Sauf que Mme MP a mis les deux pieds au mur lorsque je lui ai parlé d'avoir tout en commun !

Et ça, je ne l'avais pas du tout vu venir.

Du coup, que faire ?

Abandonner et rester seul avec mon objectif d'indépendance financière ? Sûrement pas, ça serait mal me connaître :D

Le fameux PowerPoint !

J'ai pris ce challenge comme un projet professionnel et ai commencé à poser mes arguments sur papier. Et j'ai fais des slides ! Oui, oui, des slides, un Keynote, un PowerPoint, tu lis bien.

Plutôt que de te les expliquer, le mieux est encore de te les montrer !


Clique sur l'image ci-dessus ou sur ce lien pour télécharger la présentation complète

La première réaction de Mme MP ? Un "Non" catégorique.

Sa principale raison était le manque d'autonomie et de liberté.

Avec mon état d'esprit logique, j'ai creusé un peu plus en utilisant la méthode des "5 pourquoi" afin de comprendre la réelle cause de son refus.

On est finalement arrivé à la source, avec deux peurs concrètes, découvertes après quatres échanges d'emails le lendemain de ma "présentation" :

  1. La restriction de devoir me demander à chaque fois pour pouvoir faire des cadeaux aux gens quand elle le souhaitait
  2. Le fait que je verrais le montant des cadeaux qu'elle m'offrirait

Cette méthode pour trouver la réelle source d'un problème est très efficace car je pensais à tout sauf à ça ! Genre car elle se sentirait contrôlée, fliquée, ou que le budget "Liberté" était trop restreint. Rien de tout ça !

En ce qui concerne le fait de pouvoir faire des cadeaux, je lui ai proposé d'avoir une catégorie spécifique YNAB pour les cadeaux prévus et imprévus, et qu'on budgèterait un montant chaque mois.

Le deuxième point, plus critique, concernait sa peur que je vois mes cadeaux en avance, ainsi que leurs montants.

Voilà ce que j'ai répondu à Mme MP : "Pour moi franchement c'est la dernière chose qui m'importe, que tu mettes CHF 10 ou CHF 300 je m'en fiche. Si c'est le côté surprise qui t'inquiète, je m'engage à jouer le jeu et ne pas regarder en détail le bénéficiaire de la transaction. Une autre solution, c'est que tu gardes ta Cumulus MasterCard et que tu t'en serves uniquement pour ce genre d'achats. Comme ça, ça règle le soucis que je puisse voir sur la facture de carte de crédit". 1

On en a rediscuté le soir-même, et je lui ai proposé la chose suivante :

"On essaie pendant 3 mois, et si c'est l'horreur pour toi, on revient à comme avant. Je m'y engage."

Deux ans plus tard, en revenant du boulot un soir, elle me dit : "Je ne comprends pas, mes collègues sont toutes en train de réfléchir à comment elles vont payer leurs cadeaux de Noël et qu'elles vont sûrement devoir utiliser tout leur treizième salaire... alors que nous, y'a zéro prise de tête car tout l'argent est là et prévu et je sais exactement ce qu'on a pour chacun de nos proches."

Comme tu l'auras compris, on n'est jamais revenus en arrière !

La clé pour un budget commun qui fonctionne

Dans toute cette histoire, ce qui a été clé pour que Mme MP accepte de n'avoir un seul budget commun pour notre couple, c'est que je me suis concentré sur ses problèmes en premier, plutôt que d'amener et forcer la solution YNAB.

Ne plus avoir de soucis financier en fin de mois ? Savoir exactement ce qu'elle peut dépenser pour les cadeaux d'anniversaire et de Noël ? Conserver une flexibilité avec un budget "Liberté" pour ses petits plaisirs ?

A toutes ces questions, sa réponse était un grand "Oui" ! YNAB n'étant que l'outil pour permettre de réaliser ces choses.

Et il y a aussi un autre élément important qui l'a beaucoup aidé à franchir le cap : que je m'engage à revenir en arrière après 3 mois d'essai. On n'a du coup pas fermé nos comptes persos tout de suite. Même si ça aurait été à contrecoeur, j'aurais vraiment respecter ma parole. Mais je savais à quel point ça allait lui changer la vie, donc j'étais plutôt confiant.

Une note de transparence importante

Etant le geek des chiffres à la maison, l'avantage de ce système de n'avoir que des comptes en commun, c'est que Mme MP n'est obligé d'utiliser YNAB à fond. Voir pas du tout en fait. Du coup c'est moi qui à la responsabilité d'entrer toutes les infos.

C'est souvent un des soucis que les lecteurs me rapportent : "Comment faire pour que mon/ma partenaire utilise aussi YNAB ?

Ma réponse : "Mets tout en commun et tu n'auras plus de soucis de transactions oubliées ou de budget abandonné !"

C'est clair que cette stratégie nous a beaucoup aidé à tenir sur la durée jusqu'aujourd'hui.

Pour rappel, notre setup bancaire :

  • 1 compte bancaire Zak
  • 1 carte de crédit Revolut chacun (lié au même compte)
  • 1 carte de crédit Cumulus MasterCard avec laquelle je recharge notre compte Revolut
  • Et évidemment, le fameux logiciel YNAB avec un unique budget commun

Prochaine étape

Après avoir passé ce grand cap, le plus dur restait encore à faire. Et ça consistait en deux problèmes principaux : uno, que Mme MP accepte l'idée que c'était mathématiquement possible de prendre une retraite autant anticipée. Et deuxio, qu'elle me rejoigne sur ce bâteau pour naviguer ensemble vers cet objectif commun.

On en parle dans le prochain chapitre !

Petit sondage en attendant : tu es plutôt 1/ comptes et budgets séparés, 2/ un compte et budget commun, mais avec chacun son autre compte et budget perso, ou bien 3/ comme nous, tout en commun ?
Et surtout explique-nous pourquoi ! (dans la section de commentaires ci-dessous)


  1. au final, jusqu'à ce jour, Mme MP ne s'est plus jamais servie de sa Cumulus MasterCard personnelle car j'évite de lui poser des questions s'il y a des transactions inconnues dans Revolut quelques jours/semaines avant mon anniversaire ou Noël. 


COMMENCE MAINTENANT

* Ces produits et services sont des partenaires d'affiliation du blog. Si tu cliques dessus, tu ne remarqueras aucune différence, mais le blog gagnera une petite commission et je t'en remercie sincèrement.



ACCEDER A DU CONTENU EXCLUSIF ?

"Ne jamais mettre de la pub sur le blog ni le forum" est un de mes principes directeurs depuis le début de l'aventure Mustachian Post. A la place, je favorise cette alternative "win-win" Patreon qui te donne accès à du contenu exclusif :


Commentaires

Commentaires gérés grâce à Disqus