Journal de ma route vers l'indépendance financière en Suisse (#1)

En discutant en privé par email avec certains d'entre vous, je me suis rendu compte que ça faisait un bail que je ne t'avais pas donné de nouvelles de mon portefeuille, de notre appart, ou encore de notre immeuble. De même, ça fait aussi longtemps que je n'ai pas fait un point de situation sur où on en est concernant notre chemin vers l'indépendance financière (ça fait genre plus d'une année que je repousse un article nommé "Rappel à la réalité" — ou en anglais "Reality check").

Du coup, aujourd'hui je me lance avec ce premier article type "Journal personnel". On va voir si le format tient sur la durée, et si je me sens à l'aise d'être aussi transparent avec moi-même :)

La santé (et une app)

Ces derniers mois ont été pas mal tumultueux niveau santé (rien de grave je te rassure) avec des hauts et bas qui m'ont empêché d'écrire 1h par jour afin de garder une certaine régularité de publication sur le blog.
En revanche, ces petits soucis m'ont permis de prendre du recul sur combien c'est bon quand tout va bien. C'est une ritournelle éternelle dont on prend conscience durement lorsqu'on vit un décès, une maladie, ou tout autre chose pas agréable.

Je l'avais mentionné rapidement dans mon article du lever à 5h du mat' mais si toi aussi tu cherches un moyen de sortir la tête du train-train quotidien et de te rendre compte de la chance que tu as de vivre (en bonne santé je l'espère), tout simplement, alors je ne peux que te recommander l'app de méditation Calm. J'utilise la fonction Daily Calm (une session de 10min proposée automatiquement chaque matin) et ça permet vraiment de bien prendre du recul et d'être plus zen afin de profiter de l'instant présent.

Investissements

ETFs

Niveau investissement, depuis le début de l'année, je suis resté dans les 110-120kCHF d'investis en ETFs (60kCHF en VT et le reste en VWRL car je n'ai toujours pas clarifié cette convention USA-CH sur la double imposition en cas de succession au cas où Mme MP ou moi disparaissions du jour au lendemain).

Niveau rendement ça devient intéressant car on commence à avoir des données historiques. Pour info, les chiffres ci-dessous correspondent au rendement pondéré des capitaux (tu trouves une explication des deux modes principaux de calculs du rendement ici) qui représente concrètement nos rendements personnels avec tous nos dépôts effectués aux moments où on les a effectués :

Avant 2015-2016
Notre stratégie de portefeuille était différente à cette époque, et comme c'était sur Swissquote, je n'ai pas pris le temps de regarder le détails du rendement.

2016: 0%
0% car on n'avait que du cash — CHF 10'000 en compte chez Interactive Brokers aka IB puisqu'on finalisait notre achat d'appartement en Suisse (résidence principale) à l'époque.

Rendement du portefeuille ETFs d'actions de MP en 2016

2017 : 14.98%

Rendement du portefeuille ETFs d'actions de MP en 2017

2018 : -12.24%

Rendement du portefeuille ETFs d'actions de MP en 2018

2019 (de début janvier à aujourd'hui) : 14.39%

Rendement du portefeuille ETFs d'actions de MP en 2019

Depuis le début (2016 à aujourd'hui) : 13.43%

Rendement du portefeuille ETFs d'actions de MP depuis le début (2016 à aujourd'hui)

Annualisé depuis le début : 4.69%
Pour calculer le rendement annualisé, j'utilise ce calculateur en ligne (ils expliquent aussi la formule mathématique).
On est loin des 7-8% souhaités mais bon ça fait que 3 ans et je suis là pour le long terme !

Rendement annualisé du portefeuille ETFs d'actions de MP depuis le début (2016 à aujourd'hui)

Avec tout ça tu pourrais te demander :

"Mais pourquoi ne pas avoir remis du cash depuis début 2019 ? Tu as peur du crash annoncé depuis quasi 2 ans ? Tu essaies de prédire le marché ?"

Et bien non pas du tout :) Si j'avais eu du cash en trop, je l'aurais clairement investi dans du VWRL.
Mais on a eu besoin de fonds pour payer les frais de notaire et les frais de dossier de la banque pour notre premier immeuble de rendement locatif.

Ce qui nous amène au point suivant :)

Immeuble de rapport en France

On a enfin finalisé notre acquisition d'immeuble de rendement locatif à la fin du mois de mai.
J'avoue que c'est assez cool de voir tomber les loyers, qui remboursent directement le prêt immobilier, et qui lui-même nous crée du capital. Selon nos calculs via l'outil génialissime de Rendement-locatif.com (c'est le meilleur que j'ai trouvé, et je n'utilise plus que celui-ci dès que je dois évaluer un bien), on devrait s'en tirer avec environ 50'000€ après impôt à la revente dans 10 ans (calcul plutôt conservateur).

L'outil indispensable si tu te lances dans l'immobilier de rendement pour atteindre l'indépendance financière !

Niveau locataires, on en a déjà un qui part à la fin de l'été mais c'était prévisible car ils restent en général environ 1-3 ans. Et je vois ça comme une bonne opportunité de tester le processus de recherche de locataire dans son ensemble. Comme pour l'achat, je te documenterais ça aussi, promis !

Je commence à me rendre compte gentiment de la charge de travail que ça demande (soutenable actuellement) pour gérer ça à distance avec un membre de ma famille. Je te donnerais plus de détails dans le guide complet que je te prépare.

Pilier 3a VIAC

Du côté de ma recommandation VIAC, j'en suis toujours extrêment satisfait voire même jaloux car c'est celui de Mme MP qui est là-bas. Pour rappel on est investi à 97% en actions (le max).

D'ailleurs, une bonne nouvelle pour les amoureux du desktop (vs. mobile) : VIAC a lancé sa version web en mai dernier. Je te mets une capture de notre rendement depuis leur nouvel outil :

Rendement du pilier 3a VIAC de Mme MP

Et pour info, j'ai demandé à Peter Daniel (co-fondateur et CEO de VIAC) s'ils prévoyaient d'ajouter la valeur du rendement annualisé dans l'app. Sa réponse : "Ces chiffres ne sont actuellement disponibles que dans le rapport que nous nous apprêtons à produire la semaine prochaine, à compter du 30.06. Mais nous avons déjà pensé à ajouter ces chiffres dans une recherche sur les performances de la version web. À l'heure actuelle, tous nos fonds sont transférés dans la solution du 2e pilier, de sorte que je ne peux pas dire si cela sera fait dans les prochaines semaines."

La bonne nouvelle c'est que j'ai reçu le rapport VIAC au 30.06 et on affiche un joli 5.91% de rendement annualisé depuis le début.

Rendement annualisé depuis le début du pilier 3a VIAC de Mme MP

Pilier 3a M. MP (je ne cite pas la société pour pouvoir râler autant que j'ai envie !)

La moins bonne nouvelle vient de mon 3ème pilier ouvert lors de l'achat de notre appartement.
Comme chaque année ils mettent à jour la valeur de rachat au 1er janvier. Selon les explications de mon conseiller à l'époque, une bonne partie de mes CHF 6'768 annuels (qui passent à CHF 6’826 en 2019 d'ailleurs) pouvaient être investis en actions, bien que leurs frais soient exhorbitants et leur produits structurés incompréhensibles...

Les plus anciens lecteurs se rappellent sûrement encore combien je hais les 3ème pilier liés à une assurance vie. Dans notre cas, on était obligé de prendre une assurance capital-décès pour obtenir l'hypothèque chez cette institution. Mais je pensais avoir bien compris que cette fois-ci de serait différent — i.e. qu'on construirait une partie de notre capital dès le jour 1, et non pas uniquement X années après avoir financé la partie risque.

Je te passe les détails mathématiques mais en gros c'est une nouvelle grosse daube incompréhensible. Même chez eux ils ont engagé un "spécialiste" pour expliquer les produits structurés sous-jacents à leurs clients — et même ce dernier ne me renseigne qu'avec du jargon (du blabla ?) pour qu'on s'y perde.

Autant te dire que j'ai envoyé un email très salé courant mars à cette société pour leur dire que je me réjouissais d'atteindre la fin de mon contrat (encore 7 ans !) pour tout résilier quitte à perdre de l'argent.

Mon conseil si tu veux acheter ton chez-toi : choisis l'indépendance entre ton hypothèque et ton 3ème pilier même si la banque (plus jamais une assurance pour moi !) te propose un taux plus élevé. Car dans mon cas, même avec le taux le plus bas de l'époque, je vais y perdre avec tout le capital risque que je dois financer via mon pilier 3a. Capital qui du coup ne travaille pas du tout pour moi pendant ce temps.

Bref, j'ai maintenant avalé la pillule et me dit que c'est une bonne manière de ré-apprendre qu'on n'achète pas ce qu'on ne comprend pas (i.e. chaque ligne du contrat). Et encore moins quand ça vient d'une assurance !

Ca m'a fait mal de l'admettre, et encore plus de l'écrire ici sur le blog mais voilà, c'est la réalité.

Notre propre appartement

Côté résidence principale, on est vraiment les plus heureux du monde de notre acquisition — c'est déjà ça ! Autant au niveau localisation en pleine campagne, que l'appartement lui-même. Après plus de 3 ans, pas de gros soucis lié à la construction (ça peut encore venir :)), et tous les matériaux semblent vouloir tenir le temps.

Je le redis à chaque personne qui me demande conseil pour un achat : l'un des points les plus importants excepté le financement, c'est le constructeur. Choisis-le comme si tu allais te marier avec lui. Il faut qu'il soit intègre et honnête si tu ne veux pas devoir faire appel à des avocats dans le futur. On a eu beaucoup de chance d'acheter dans une petite PPE, ce qui fait que c'est que des artisans du coin qui ont bossé sur le chantier (vs. les immenses chantiers avec des énormes entreprises très peu joignables une fois le chantier terminé).

Niveau évaluation au marché, je regarde régulièrement ce qui se passe et les prix augmentent doucement mais sûrement. Ca confirme les dires de plusieurs locaux que notre région est en dehors de toute bulle immobilière depuis plusieurs décennies (à la différence de l'agglomération lausannoise par exemple).
Qu'on soit d'accord, je ne compte pas notre appartement comme investissement. C'est à dire que dans YNAB je comptabilise uniquement la valeur d'achat (moins l'hypothèque) pour arriver à notre fortune nette, car tant qu'on n'a pas vendu, tout autre valeur serait de la spéculation.

Coinbase (crypto-monnaies)

J'allais oublier cette expérimentation avec les crypto-monnaies débutée en décembre 2017. A l'époque, j'avais transféré 1'000€ (CHF 1'100) sur Coinbase pour acheter du Bitcoin, de l'Ethereum, et du Litecoin.

Et bien niveau volatilité, je n'ai pas trouvé mieux jusqu'à ce jour :D

Notre portefeuille est monté dans les CHF 2'700 en décembre 2017, pour redescendre vers des abysses proche des CHF 300 une année après. Et à ce jour on repart à la hausse avec une valeur de portefeuille de CHF 1'243.78 à ce jour !

Donc niveau stratégie crypto-monnaies, je conserve la même que fin 2017 : ces CHF 1'000 sont cools pour s'amuser comme au casino mais je ne rajouterai rien en cryto. Par contre je les garde sur le long terme juste pour voir l'évolution (et on ne sait jamais, peut-être devenir millionnaire !)

Solde de mon compte Coinbase

Mes doutes à propos de notre stratégie d'investissement actuelle (en tant qu'investisseur suisse)

Je suis actuellement en pleine réflexion d'adapter notre stratégie d'investissement en bourse afin d'augmenter nos rendements de manière significative.

Pour rappel pour les nouveaux venus :

Depuis les dernières semaines, je m'intéresse de plus en plus au sujet de l'investissement dans la valeur ("value investing" en anglais) popularisé par le fameux Benjamin Graham et adopté par Warren Buffett et bien d'autres.

Les rendements dont on parle dans ce domaine tournent autour des 15-25%.
Bien que l'immobilier soit plus prévisible avec les loyers et du tangible (et encore que), l'investissement dans la valeur a l'avantage de ne dépendre que de son propre cerveau, d'un ordinateur, et d'avoir du temps chez-soi depuis son canapé. Comparé à l'immobilier où il faut gérer les entrepreneurs, les gérances, les locataires, etc.

C'est donc clairement deux stratégies qui prennent du temps et de l'énergie mais pas de la même manière. Et si je dois être honnête avec moi-même (c'est mon journal après tout !), j'avoue être plus attiré par le côté geek que par le côté gestion de l'humain et de projet (je m'éclate suffisamment sur ce plan là au boulot et avec le blog).

Bref, plutôt que de tourner en rond à propos de savoir où investir mon temps à fond, j'y ai été à petit pas.

J'ai commencé par lire Rule #1: The Simple Strategy for Successful Investing in Only 15 Minutes a Week! de Phil Town suite à la recommandation d'un lecteur (encore merci à toi !)

Puis j'ai beaucoup discuté avec d'autres membres de la communauté pour essayer d'avoir une vue 360 de ce domaine.
Ma lecture actuelle est un peu la bible dans ce domaine : L'investisseur intelligent de Benjamin Graham. Mon but est de comprendre d'où est parti le mouvement.

Et j'ai encore été plus loin en commençant un portefeuille dédié au value investing pour être vraiment immergé et être obligé de comprendre les tenants et aboutissants. Jusqu'à maintenant je suis assez conquis mais j'attends d'en apprendre plus avant de me prononcer.

Pour résumer, ma tendance actuelle est de garder ce que j'ai investi en ETFs tel quel (i.e. les 120kCHF en VT et VWRL).
Idem pour ce qui est de conserver notre premier immeuble de rendement pour évaluer comment ça se passe.
Et pour ce qui est de la suite, à moins qu'on ait une très très grosse opportunité niveau tarif concernant l'immeuble de rendement qu'on étudie depuis plusieurs semaines, alors je pense qu'on va aller à fond dans l'investissement dans la valeur pour ce qui est de nos économies (et du temps que je vais y consacrer). Et faudra vraiment que ce soit du lourd niveau immo car avec les soldes qu'on annonce, j'aurai bien besoin de tout cash disponible ! (pour les nouveaux venus, pour nous investisseurs Mustachians, c'est un aubaine quand le marché dégringole car ça veut dire qu'on peut acheter des actions à prix bradés :)).

Mon (nouveau) compte bancaire suisse et cartes de crédit suisses

Concernant notre système de comptes bancaires et cartes de crédit suisses, j'ai ré-évalué le tout ces derniers mois.

Concernant la banque, l'idée est de bouger progressivement de la BCV à Zak (toutes les infos du pourquoi et comment dans cet article, inclus les codes promos de bienvenue allant jusqu'a CHF 50).
Je nous laisse l'option de garder la BCV jusque fin 2019 au cas où Zak serait trop lente ou trop buggée (comme leur app mobile ces derniers jours par exemple...). Car après usage, l'app de la BCV est de loin mieux que Zak ou Neon. Mais l'envie de dire bye-bye à la BCV (tout comme à mon assurance pour l'hypothèque) est trop forte ! La suite au prochain épisode :)

Par contre, niveau carte de crédit c'est l'eldorado. Le combo Cumulus-MasterCard et Revolut me satisfait comme jamais. Autant pour le cashback bonus de Cumulus, que pour l'obtention du taux de change interbancaire avec Revolut.
Si ça t'intéresse, tu peux lire tous les détails de mon choix dans cet article (inclus CHF 50 de bienvenue pour la MasterCard, et livraison gratuite pour la carte Revolut).

Et comme certains m'ont posé la question, oui on utilise toujours YNAB à fond même si j'en parle moins que je devrais vu comme je suis un passionné. J'ai prévu d'en faire un guide bien complet prochainement.

Le blog

Grande nouvelle : la traduction allemande du blog est entièrement terminée ! Je vais enfin pouvoir recentrer tous mes efforts sur la création de blogposts plutôt que de traduire. J'avais trop hâte car ça commençait à devenir long !

Certains d'entre vous m'ont demandé à quand la version italienne mais le pourcentage de visiteurs potentiels est actuellement trop petit comparé à la charge de travail que ça représente. Peut-être l'année prochaine ;)

En tout cas si tu as des amis/famille qui préfèrent lire en allemand, tu peux volontiers leur partager l'URL : https://www.mustachianpost.com/de/.

Le (projet de) livre

Y'a aussi eu pas mal de mouvement par rapport à mon idée de bouquin durant ces derniers mois.

Vous avez été plus de 200 inscrits à souhaiter recevoir des infos dès qu'il sera sorti. C'est top ! Mon objectif pour enclancher le processus de finalisation/publication reste néanmoins d'atteindre les 1'000 personnes au minimum pour que ça vaille la peine. Si tu connais des personnes potentiellement intéressées, idem, n'hésite pas à leur partager la page dédiée pour s'inscrire.

L'autre nouvelle c'est qu'un éditeur a montré de l'intérêt pour me publier ! D'un côté c'est chouette car une fois auteur, les journalistes sont beaucoup plus ouverts à faire des articles te concernant selon des copains blogueurs qui ont sorti leur propre livre via un éditeur. Mais d'un autre côté, ça voudrait dire être dépendant des volontés d'un éditeur, et aussi passer de 60-70% de revenus dans ma poche à 1-2%...

J'hésite.

Mais bon pour le moment mon focus est surtout sur le blog et ma stratégie d'investissement future. Donc, affaire à suivre !

L'indépendance financière

Concernant notre objectif d'être indépendant financièrement en Suisse à 40 ans (i.e. "arrêter définitement de bosser" pour les nouveaux lecteurs), c'est un peu mitigé.

Je suis toujours très motivé à trouver des solutions pour atteindre les CHF 75'000 qu'il nous manque par année grâce par exemple à l'immobilier et aussi à mon nouveau dada qu'est l'investissement dans la valeur (i.e. "value investing" en anglais).

Mais je vois aussi que ça va trop doucement pour arriver à notre but des 40 ans. Alors je sais bien que les intérêts composés se mettent à accélérer le processus plus on avance avec les années, néanmoins pour l'instant ça me paraît loin. Et le temps passe vite mine de rien. C'est pour ça que je veux déterminer ces prochaines semaines si on va à fond dans l'immobilier de rendement ou bien dans l'investissement dans la valeur pour m'y plonger vraiment à fond et revenir sur les rails de la liberté financière :)

Actuellement on se rafraîchit à Genève les week-ends, mais après nos 40 ans on fera ça le mardi après-midi :) ou le jeudi, on verra suivant l'humeur !

Après on a toujours aussi cette option de partir vivre à l'étranger mais uno, on aime vraiment beaucoup notre vie en Suisse, et deuxio, ça dépend de beaucoup de paramètres comme par exemple le lieu où seront nos enfants plus tard, comment iront nos parents respectifs, nos envies du moment, etc...

Bref, beaucoup de motivation en intermittence avec des moments de doutes ces dernières semaines...

Ah et dernier point comme plusieurs d'entre vous m'ont demandé par email : notre cible actuelle niveau fortune pour pouvoir arrêter de bosser à 40 ans (45 ?) se situe entre 1.25MCHF et 2MCHF suivant les paramètres qu'on utilise. Maintenant qu'on a plus de données sur les dernières années grâce à YNAB, il faut vraiment que je reprenne du temps pour calculer nos dépenses en détails en excluant celles des enfants (encore une todo !)

Une chose est sûre, c'est qu'on maximise toujours le plus possible nos revenus, on économise au max, et on optimise les rendements de nos investissements le mieux possible !
Car au final c'est ça qui compte et qui nous aidera à arrêter nos boulots respectifs :)

Fortune

On s'approchait gentiment des CHF 400'000 (ça fait bizarre d'écrire ça !) de fortune nette mais on est redescendu juste au-dessus de CHF 360'000 à cause de mon pilier 3a (-14.5kCHF que je pensais avoir de côté, mais en fait non...), ainsi qu'aux frais bancaires et de notaire pour notre acquisition d'immeuble de rendement en France (-18kCHF). Pour ce dernier point, l'avantage c'est que c'est un investissement comparé à mon 3ème pilier qui ressemble plutôt à un gouffre ces jours...

Dépendant des bonus au boulot et de si on a des locataires continuellement avec notre immeuble de rendement, je pense qu'on va passer le cap des CHF 400'000 en fin d'année, ou début d'année prochaine. Me réjouis !

Conclusion

Comme tu as pu le remarquer, il n'y a que le changement qui est constant. Mais c'est ce qui rend le cheminement vers notre indépendance financière (je rêve de mon emploi du temps idéal souvent ces derniers jours !) aussi excitant je trouve !

Par contre, ça implique aussi que pour toi cher lecteur, c'est plus difficile à suivre. C'est pourquoi je vais tâcher d'être plus régulier concernant mes updates de portefeuille et autres stratégies d'investissement. Mais le temps étant limité de la même manière pour tout le monde, continue de m'écrire par email en direct si tu as des questions concernant tel ou tel point que je n'aurais pas assez couvert.

Et toi sinon, comment ça joue ces jours ? Tu as une vision clair de ton chemin vers le jour où tu poseras ta lettre de démission avec un méga sourire sur le visage ? Ou bien tu as aussi des questionnements en ce moment ?


COMMENCE MAINTENANT



ACCEDER A DU CONTENU EXCLUSIF ?

"Ne jamais mettre de la pub sur le blog ni le forum" est un de mes principes directeurs depuis le début de l'aventure Mustachian Post. A la place, je favorise cette alternative "win-win" Patreon qui te donne accès à du contenu exclusif :


Commentaires

Commentaires gérés grâce à Disqus