Je déteste les publicités (mon blog et le forum aussi !)

J'ai toujours rêvé d'atteindre l'indépendance financière grâce aux revenus passifs générés par un blog qui inspire les gens. Je trouve ça gratifiant d'imaginer que je vivrais grâce à du contenu que je produis moi-même (vs. les actions d'une société tierce).

Jusqu'à récemment, j'en étais resté au stade de rêve.

Le temps, cette chose si rare

Avec les années, les blogposts sont passés de quelques uns à plusieurs dizaines, pour dépasser la centaine maintenant. En multipliant ça par des dizaines de milliers de visiteurs par année, ça donne lieu à de nombreux commentaires et échanges privés par email ou via le forum.

J'adore recevoir et échanger avec vous, chers lecteurs du blog, car vous êtes la preuve concrète que je me lève à 5h du matin chaque jour pour une bonne raison. En plus de cette satisfaction de se sentir utile, je dois aussi avouer que j'en apprends beaucoup grâce à ces discussions ; en particulier celles qui challengent telle ou telle chose que j'ai dite dans l'un de mes derniers articles.

Mais depuis le début de l'année, le niveau d'intéractions s'est intensifié, si bien que j'ai de plus en plus de mal à trouver le temps que je souhaiterais pour creuser certains sujets en profondeur — sans devoir faire une pause de trois semaines entre chaque publication.

Je déteste les publicités...

Mon idéal serait de pouvoir baisser mon temps de travail à 80% pour pouvoir dédier au minimum une journée entière au blog et à la communauté Mustachian suisse qui me tient tant à coeur.
Cela me permettrait de continuer à produire des articles de qualité.

Le blog me rapporte actuellement quelques centaines de francs par année (je sens l'excitation montée chez les voyeurs parmi vous !) grâce aux quelques liens d'affiliation mis en place. C'est déjà énorme, mais de loin pas suffisant pour remplacer un trou de 20% dans un salaire.

Vous reprendrez bien un morceau de pub ?

D'autres blogueurs (pas forcément Mustachians) sont moins scrupuleux et n'ont aucun soucis à remplir leur site web de pubs en tout genre qui clignotent dans tous les sens.
Mon problème avec ce genre de pratique ? Je hais ces pubs. D'une part car c'est moche. Et d'autres part car ça serait un poil contradictoire de prêcher une vie simple et frugale avec à côtés des publicités Google AdWords qui essaient de vous vendre le dernier iPhone que vous vous êtes promis de ne pas renouveler avant 6 ans...

...mais j'adore le café ! (et les bières)

J'ai donc réfléchi à d'autres options pour réaliser ce rêve de vivre de ma passion de l'écriture.

C'est comme ça que j'en suis arrivé à Patreon.

Grâce à ce service de mécénat en ligne, toute personne créative (écrivain, musicine, blogueur, etc.) peut être supporter par des mécénes qui apprécient son travail et en veulent plus. En échange, les mécénes reçoivent accès à certains priviléges ou contenus exclusifs (vous pouvez voir les miens ici), ainsi qu'à plus de contenu de leur artiste ou écrivain préféré puisque ce dernier a plus de temps à y dédier.

Je me suis dis que ça ne me coûtait rien de tenter l'expérience. Et j'aime vraiment le concept de consommer délibéremment certains médias qui nous apportent de la valeur, plutôt que de vouloir tout gratuitement mais au final être le produit d'une manière ou d'une autre.

Devenir mécène de "Mustachian Post" sur Patreon, c'est pas cool ça ?!

Pour être honnête, ça me fait bizarre de lancer ma page Patreon car je ressens le syndrome de l'imposteur qui n'est pas vraiment sûr de la valeur de son travail.
En y réfléchissant plusieurs soirées, je me suis demandé : si je rencontrais dans la rue un des lecteurs avec qui j'échange en privé, est-ce qu'il m'offrirait un café pour me remercier d'avoir pu économiser des dizaines de milliers de francs grâce à quelques changements dans son style de vie ou avec ses choix financiers ?
Au vu du ratio entre le prix du café à Lausanne (~ CHF 3) et plusieurs dizaines de milliers de francs d'économies, je me suis dis que le scénario était plausible.

En tout cas pas impossible.

Devenez mécène de MP

Si vous bénéficiez continuellement de Mustachian Post et de la communauté suisse d'IFRA, alors vous pouvez en tirez encore plus profit. Et d'une manière plus personnelle. C'est ce que je vous propose avec ce programme de soutien via le mécénat.
J'ai détaillé tous les éléments sur ma page Patreon — incluant vos accès exclusifs, mes objectifs, et ce que je compte faire de l'argent obtenu.
Pour les lecteurs francophones, n'hésitez pas à me contacter en privé si vous voulez une traduction de certains éléments (mais Google Translate devrait faire l'affaire je pense).

Je vous serais indéfiniment reconnaisant si vous décidez de devenir mécène. Je le vivrais comme si vous me payiez un café alors qu'on se serait croisé dans le train entre Neuchâtel et Lausanne (ça pourrait être une idée intéressante comme reward d'ailleurs, je vais y réfléchir !)

Je me réjouis de voir comment cette expérimentation se déroule. Comme d'habitude, je vous ferais un retour d'expérience dans quelques mois.


Note : si vous êtes un créatif de quelconque sorte, je viens de découvrir en finissant cet article que Patreon offre un programme de parrainage. N'hésitez pas à utiliser mon lien de recommandation Patreon et on obtiendra chacun une récompense en cash. À vous le chemin vers l'indépendance financière ;)
Comme d'habitude, j'ai ajouté ce lien de parrainage parce que j'utilise et ai confiance en ce service. Je n'essaye pas de vous vendre quoi que ce soit ici - ni ailleurs sur le blog.


COMMENCE MAINTENANT

* Ces produits et services sont des partenaires d'affiliation du blog. Si tu cliques dessus, tu ne remarqueras aucune différence, mais le blog gagnera une petite commission et je t'en remercie sincèrement.



ACCEDER A DU CONTENU EXCLUSIF ?

"Ne jamais mettre de la pub sur le blog ni le forum" est un de mes principes directeurs depuis le début de l'aventure Mustachian Post. A la place, je favorise cette alternative "win-win" Patreon qui te donne accès à du contenu exclusif :


Commentaires

Commentaires gérés grâce à Disqus