"Comment acheter mon premier bien immobilier en Suisse", le guide | Étape 2 - Définissez le "Quoi"

Étape 2 - Définissez le "quoi"

Dans le premier article de notre "guide" de l'accession à la propriété, nous avons fait nos devoirs de maths afin de définir notre capacité hypothécaire.

Encore une fois, je ne prétends pas être un expert en immobilier.
Je souhaite simplement partager avec vous mon expérience pour que vous puissiez en bénéficier autant que possible.

Passons tout de suite à ce deuxième article afin que vous définissez quoi faire avec votre cash ;)

Je ne vais pas m'amuser à réinventer les critères des moteurs de recherche immobiliers ici, mais je souhaiterais partager avec vous mon processus de réflexion Mustachian.


Homegate, l'un des principaux moteurs de recherche immobiliers suisses (crédits : homegate.ch)

Le lieu

Remettez en questions vos hypothèses quant à la localisation !
Mon premier conseil est d'être ouvert à toutes les d'options.

Nous avons été forcés d'être ouvert d'esprit quant à l'endroit où nous pourrions habiter parce que nous ne trouvions rien d'adapté à notre budget dans notre première zone de prédilection à l'époque.

Sans ce concours de circonstances, nous aurions raté cette énorme opportunité que nous avons eu !

Agrandissez votre zone de recherche, n'ayez pas peur de l'inconnu, ça prend plus de temps au début, mais ça en vaut la peine.

Proximité du lieu de travail
J'ai toujours été fan d'être proche de mon lieu travail (quelque chose comme moins d'1 km) afin de ne pas perdre de temps chaque jour.
Ca, c'était avant notre arrivée en Suisse où j'ai appris que les déplacements pendulaires peuvent être utilisés pour construire de nouvelles bonnes habitudes qui peuvent changer votre vie !

Vous pourriez rétorquer qu'il vaut mieux être à la maison pour ça, et je ne vais pas vous contredire.
Mais le fait est indéniable que penduler vous offre deux créneaux horaires fixes chaque jour qui peuvent vous aider à respecter des routines précises et efficaces.
Je pense que ce blog n'existerait pas si je ne pendulais pas...

Cela ne veut pas dire que ma femme et moi travaillons tous deux dans des villes où nous n'aimerions pas vivre - même si nous serions plus proches du travail - c'est surtout parce que nous aimons tellement la campagne.
Et deuxièmement, parce que l'appartement que nous avons réussi à acheter nous coûterait presque le double en ville, pour moins de valeur ajoutée.

Assurez-vous de lire le prochain point qui est étroitement lié à ce deuxième paramètre.

Proximité des transports publics (fréquents)
Ah, le système de transport public suisse.
Je l'aime tellement.
Trains, bus, métros et bateaux, propres et toujours à l'heure.

Depuis que j'y ai goûté quand j'ai commencé à les utiliser pour penduler, je ne reviendrais plus en arrière pour une voiture.
D'un point de vue Mustachian, je vous conseillerais de vivre à proximité d'une gare et/ou d'un arrêt de bus, de sorte que, si vous ne pouvez pas prendre votre vélo (neige, pluie - des excuses de nouveau), vous n'ayez au moins pas besoin d'une voiture.

Dans notre cas où nous sommes à la campagne, nous avons dû faire le compromis d'un arrêt à proximité de notre appartement avec deux bus par heure, ce qui est le strict minimum - ça nécessite juste un peu d'organisation et de planning.

En ce qui concerne les trains, nous avons plus de choix avec environ trois trains par heure pour aller au travail.

Notre idée avec cette configuration est de pouvoir être indépendant de notre voiture autant que possible.
Actuellement, nous cherchons aussi à "relocaliser" les activités des enfants afin d'atteindre ce point pour de bon.

Proximité de la Nature
J'espère que je ne vous ennuie pas quand je m'ébahi devant la Suisse et la beauté de sa Nature !

Je dois avouer qu'au début, ce n'était pas un paramètre que nous avions suffisamment considéré.

Par chance, une fois qu'on a eu trouvé notre nouveau chez-nous, c'était à la campagne et à proximité d'une immense forêt.
Cela nous a fait réaliser comment la Nature est importante pour nous deux et nos enfants.

Pour nous : ma femme et moi étions plutôt habitués à pratiquer le sport en club plutôt que la manière Mustachian "d'aller à l'extérieur et de profiter d'activités saintes et gratuites".
Depuis notre déménagement en dehors de la ville et plus proche de la Nature, nous avons commencé à courir une fois par semaine, et à improviser des randonnées en famille dans la forêt les dimanches ensoleillés.
Je savais que j'aimerais beaucoup ce nouveau style de vie, mais ma femme a été la plus surprise par son for intérieur qui avait besoin de plus de sport et de nature.

Pour nos enfants : bien que les parcs dans les villes suisses soient de très bonne qualité, ce n'est pas comparable avec ce que la Nature environnante a à leur offrir. Ils profitent maintenant d'une zone de jeu sans limites pour apprendre à faire du vélo, plus de "Attention !" à chaque intersection, et ainsi de suite.
Ils ont même un terrain de foot rien que pour eux. Que pourriez-vous demander de plus ?!?


Tôt le matin dans notre paradis suisse

Proximité de l'école
Si vous avez des enfants ou prévoyez d'en avoir, alors considérez ce paramètre.

Réfléchissez : 2 à 4 fois par jour, 5 jours par semaine, 38 semaines par année environ ~ 600 aller-retours par année !!!.
C'est ce que nous pouvons appeler une réelle opportunité d'optimisation à la fois en temps et en essence !

Sachez que la campagne n'est pas incompatible avec les déplacements scolaires car en Suisse, il semble que la plupart des petites villes/villages ont mis en place des transports scolaires locaux.

Type de bien immobilier

Ce paramètre "Maison" vs. "Appartement" est assez personnel et je ne vais vous exposer que mon point de vue.

En devenant indépendant financièrement, nous voulons pouvoir choisir ce que nous voulons faire de notre temps.

Le fait de tondre la pelouse ou de prendre soin d'un extérieur n'est pas une option pour moi quand, à la place, je peux avoir la Nature accessible près de chez moi pour moins cher.

C'est pourquoi un appartement avec un balcon immense et à la campagne était le compromis idéal pour nous.
Moins de mètres carrés à entretenir pour plus de temps dehors sans limite d'espace !

Mais attention : vivre dans un appartement n'est pas pour tout le monde, car dès lors, il vous faut faire face aux inconvénients de la copropriété, comme potentiellement des voisins pénibles, des décisions prises à la majorité, etc.

Nombre de pièces et surface habitable

Notre appartement idéal se situe entre un 4.5 et un 5.5.
Ca représente une surface habitable qui est comprise entre 110m2 et 130m2.

Un 4.5 est notre minimum afin que chaque personne de la famille puisse avoir sa propre chambre - nous sommes quatre.
Et un 5.5 est le plus grand luxe que nous nous autoriserions afin d'avoir un bureau qui ferait aussi office de chambre d'amis.

Bien que nous ne pourrions pas nous permettre un appartement plus grand qu'un 5.5 à cause des prix suisses, nous n'en achèterions pas un dans tous le cas car ça :

  • Coûterait plus cher à l'achat
  • Nécessiterait plus de temps pour le nettoyer chaque semaine
  • Coûterait plus d'impôts
  • Laisserait trop d'espace gaspillé/inutilisé
  • Coûterait plus cher en meubles pour de l'espace que nous n'utiliserions pas souvent

Étage

En termes d'étage, j'aime habiter "au milieu du bâtiment" pour une raison principale : l'isolation thermique.
En ayant quelqu'un en-dessous et au-dessus de vous, vous bénéficiez directement de leur chaleur, et vous économisez donc de l'argent car vous n'avez pas à utiliser votre chauffage autant que les autres.

La truc cool est que ce raisonnement s'accorde parfaitement avec mon choix d'appartement vs. une maison !
Je ne choisirais pas le premier étage car cela implique un extérieur à s'occuper.
Et pour le dernier étage, même si vous récoltez toute la chaleur des appartements du dessous, vous n'avez quand même personne au-dessus de vous - bien que je reconnaisse que réfléchir de la sorte n'est pas pertinent avec les nouvelles constructions d'aujourd'hui qui doivent respecter des règlements d'isolation très strictes qui font que vous ne voyez plus la différence je pense (je n'ai pas de données à propos de ça, ce sont juste des suppositions - n'hésitez pas à commenter si vous en savez plus sur le sujet).

Neuf vs. d'occasion vs. à rénover

En tant que Mustachian, je pense que vous vous attendez à ce que je sois quelqu'un de bricoleur qui ne recherche que des biens "d'occasion" ou "à rénover".

Je vais devoir vous décevoir car l'appartement que nous avons acheté est une nouvelle construction.

Pourquoi nous avons choisi cette option :

  • Je pourrais utiliser l'excuse que nous n'avons pas notre famille à côté pour nous aider et nous apprendre à rénover, mais même si c'était le cas, je dois être honnête et admettre que la rénovation n'est pas notre truc. C'est tout ! Nous n'y prenons pas de plaisir et préférons payer pour que ce soit fait correctement - en temps et en heure !
  • Un de mes amis a acheté un appartement ancien et l'a entièrement rénové. Il a sûrement économisé de l'argent par rapport à du neuf, mais pas autant que prévu. En outre, le bâtiment reste vieux avec tout ce que ça implique : des rénovations plus fréquentes, pas d'isolation thermique aux dernières normes, ni les matériaux les plus récents (je parle ici de 2016 vs. les années 1980 ou même 1960).
  • Enfin, même si nous avions cherché un appartement "à rénover" ou "d'occasion", c'est toujours très rare ici en Suisse, et pas forcément moins cher de nos jours...

Prix

Grâce au premier article de cette série, vous devriez maintenant connaître votre capacité hypothécaire maximale, et donc le prix maximum que vous pouvez vous permettre.

Mon seul conseil pour ce paramètre est de ne pas considérer votre capacité hypothécaire maximale comme une cible, ni un but !
Ce n'est qu'un moyen de limiter vos recherches à ce que vous pouvez vraiment vous permettre, et d'éviter les déceptions.

On s'y est pris de la manière suivante : on s'est d'abord concentrés sur la définition de tous les paramètres, on a joué avec chacun d'entre eux, et on les a remis en question un par un. Et seulement ensuite, on a utilisé le prix pour éliminer les biens hors budget.

Promoteur immobilier

Un dernier paramètre/conseil, et pas des moindres, que je ne connaissais pas du temps de notre recherche est de vérifier la réputation du promoteur immobilier de toute nouvelle construction à laquelle vous vous intéressez.

En effet, nous avons appris en discutant avec des gens et autres voisins que nous avons eu beaucoup de chance de tomber sur un promoteur immobilier qui a la réputation de construire des biens avec de bons matériaux, comme s'il allait vivre lui-même dans ce qu'il construit.

Nous ne le savions pas lorsque nous avons signé.

Pire encore, nous avons appris récemment que les bâtiments proches du nôtre qui ont été construits il y a quelques années par un autre promoteur immobilier sont de qualité inférieure (matériaux, finitions, etc.).

Donc sortez de chez vous et parlez aux gens des différents noms de promoteurs que vous rencontrez sur les moteurs de recherche immobiliers et essayez de savoir ce qui se dit sur eux. Ensuite, utilisez ces informations pour écarter les entreprises avec lesquelles vous ne voudriez pas avoir affaire.
Ce seul critère pourrait vous éviter une catastrophe pour votre première expérience d'achat immobilier !!!

Prochaine étape : recherchez

Vous connaissez maintenant tous les conseils Mustachian auxquels je peux penser concernant les critères de recherche de votre nouveau chez-vous.

Votre prochaine étape sera de passer de la théorie à la pratique avec la recherche de biens !

Si vous êtes en train d'accéder à la propriété (ou déjà propriétaire), partagez vos propres critères de recherche avec nous. Je continuerai à mettre à jour ce blogpost en fonction de vos commentaires.


COMMENCE MAINTENANT

* Ces produits et services sont des partenaires d'affiliation du blog. Si tu cliques dessus, tu ne remarqueras aucune différence, mais le blog gagnera une petite commission et je t'en remercie sincèrement.



ACCEDER A DU CONTENU EXCLUSIF ?

"Ne jamais mettre de la pub sur le blog ni le forum" est un de mes principes directeurs depuis le début de l'aventure Mustachian Post. A la place, je favorise cette alternative "win-win" Patreon qui te donne accès à du contenu exclusif :


Commentaires

Commentaires gérés grâce à Disqus