Nous nous apprêtons à acheter notre premier appartement en Suisse !!!

Comme vous l'avez peut-être remarqué, mon rhytme de publication d'articles a ralenti ces deux derniers mois.
Soyez rassurés, je n'abandonne pas mustachianpost.com comme je l'ai eu fait par le passé avec d'autres blogs. Je suis toujours motivé à partager avec vous notre chemin vers l'indépendance financière en Suisse.

Vous êtes parmi les premiers à être dans la confidence : nous avons peut-être trouvé l'endroit dont nous serons les heureux propriétaires pour les prochaines décennies !!!
Je dis "peut-être" car nous n'avons pas encore signé chez le notaire...

Notre (potentiel) nouveau chez-nous

C'est fou la vitesse à laquelle ça s'est passé. Tout a commencé à la fin du mois de mai lorsque nous étions vraiment énervés/découragés par le manque d'opportunités immobilières dans notre secteur de prédilection.
Nous avons donc décidé d'agrandir le paramètre "Distance" sur Homegate.ch de quelques kilomètres... et tout d'un coup : boom !
Nous sommes tombé sur un très bel appartement à un prix raisonnable.
Nous avons vérifié l'un de nos principaux critères d'acceptance qui est la proximité avec une gare. Il y en avait une rapidement accessible ! Super, pas besoin d'une autre voiture !
Tout le reste était bien et correspondait à nos autres souhaits : neuf (c'est-à-dire sans travaux de rénovation), un design moderne, suffisamment d'espace pour notre famille mais pas trop non plus. Enfin, et surtout : une douche à l'italienne !!! Oui oui, je sais, un Mustachian pourrait la construire lui-même, mais je ne suis pas (encore) dans tout ce qui est construction.

Un autre point qui nous a fait hésiter au début, c'est que le bien était dans un petit village de campagne. Nous aimons les petites villes (il y en a une pas loin) avec un accès facile à la gare et à l'épicerie pour faire des courses de dernière minute.
Mais l'hésitation a rapidement disparu lorsque nous avons pensé à tous les autres avantages : élever les enfants dans un environnement plus calme et avec moins de stress quotidien, la proximité avec la nature (imaginez, il y a une forêt à moins de 2kms !), moins de nuisances sonores et lumineuses dûes à la ville, et j'en passe et des meilleurs de tout ce qui fait de la campagne un endroit agréable à vivre ! Deal !

Après un mois à regarder des photos, visiter l'endroit plusieurs fois, c'est un oui pour ma femme et moi. Nous avons déjà vu plusieurs opportunités immobilières jusqu'à présent, mais aucune ne nous a procuré le sentiment commun que nous avons depuis notre première visite !
C'est donc un grand OUI !

Appelez moi "Le chasseur d'hypothèques" !

Une fois que nous étions sûrs de nous, j'ai commencé à chercher le meilleur taux d'intérêt hypothécaire en Suisse, car nous voulions le meilleur dès le départ - contrairement à notre assurance auto et abonnement mobile que j'ai diminué itérativement à cause de mon manque de connaissance des spécificités suisses.

Juste pour avoir une trace écrite quelque part : nous avons raté une énorme opportunité en janvier dernier, lorsque Crédit Agricole Financements a ouvert un nouveau bureau à Yverdon-les-Bains avec une hypothèque à taux fixe de 0,98% sur 10 ans !!!
J'aurais souhaité avoir trouvé l'appartement plus tôt... Mais bon, il doit y avoir une bonne raison. Probablement que CAF fera bientôt faillite à cause de sa maison mère en France - on essaie de se réconforter comme on peut !

Revenons à nos moutons : la première chose que j'ai faite a été d'ouvrir Comparis.ch et de trouver les dix meilleures banques/assurances ayant les taux d'intérêt hypothécaire les plus bas.
J'ai également vérifié au hasard d'autres sites web au cas où Comparis ne les aurait pas tous listés.
Je publierai un article dédié à ce sujet lorsque nous aurons (je l'espère) conclu l'affaire !

En parallèle, notre intermédiaire de l'agence immobilière nous a proposé une entreprise avec laquelle il travaille. Ils s'appellent DL et sont principalement présents en Romandie.
Que font-ils ? Ils prennent toutes vos infos financières, puis, en fonction de leur expérience et connaissance du marché, ils contactent la meilleure institution hypothécaire pour votre cas.
Si votre cas est refusé ou si vous considérez que l'offre n'est pas assez bonne, ils passent à leur deuxième meilleure option. Ensuite, la troisième, et ainsi de suite.
Ils m'ont dit qu'ils allaient habituellement jusqu'à deux offres jusqu'à ce qu'ils obtiennent un accord de prêt qu'ils considèrent comme le meilleur.

Malheureusement (ou pas), j'avais déjà commencé mes propres recherches avant de rencontrer le gars de DL, du coup, afin de ne pas semer la confusion chez les banques et les assurances avec des contacts simultanés, j'ai continué mes démarches de mon côté, et au cas où je n'aurais pas trouvé quelque chose de bien, j'aurais pu recontacter les personnes de chez DL.
Ce que je n'ai pas fait jusqu'à ce jour car j'ai trouvé une bonne affaire - que je vous détaillerais si nous signons pour ce nouvel appart !

Mon sentiment à propos de DL est quelque peu mitigé. Comme la société m'a été recommandée par le courtier lui-même, j'ai le sentiment que le gars qui connaît mes finances pourrait guider celui qui tente de me vendre un bien à plus d'un demi-million...
Je suis presque sûr qu'ils ne partagent pas de chiffres exacts car ce n'est pas légal, mais peut-être certains indicateurs comme "Oui oui, il peut vraiment se le permettre..." - lire "Ne lâchez rien durant la négociation, ils vont acheter dans tous les cas !"
Si je pouvais recommencer cette étape, soit je ferais tout moi-même, soit je choisirais une entreprise comme DL, mais indépendante du courtier.

L'immobilier, un monde à part entière

C'est incroyable comme chaque domaine d'activité a ses propres règles. Heureusement, j'aime apprendre de nouvelles choses, sinon j'aurais probablement abandonné...

Le sujet le plus important à propos duquel j'ai beaucoup appris au cours du dernier mois est la courbe du pouvoir de négociation - c'est-à-dire lorsque vous avez le plus/le moins de pouvoir pour imposer votre prix.
Cela s'applique à la construction de nouveaux bâtiments (peut-être à d'autres types de biens immobiliers dans une certaine mesure, mais je n'ai pas d'expérience avec ces derniers).

Il existe trois phases de vente principales pour un promoteur immobilier :

  • 1/ Le promoteur a une idée sur papier pour un nouveau bâtiment. Il prépare son cas, puis réussit à obtenir un prêt pour son projet.
      C'est alors qu'il entre dans la phase de promotion : LA chose qu'il souhaite le plus est de trouver un ou deux acheteurs pour son projet théorique afin que les banques débloquent l'argent du prêt et qu'il puisse commencer ses travaux de construction.
      Inutile de vous dire que dans cette phase, votre pouvoir de négociation est le plus élevé ! Votre offre ou pas d'affaire ! C'est aussi simple (à quelque chose près) que ça.
  • 2/ La deuxième étape est la phase de construction où le promoteur ne promeut plus rien, car il est en train de construire la maison/les appartements.
      C'est l'étape dans laquelle nous nous retrouvons malheureusement...
      Comme ils m'ont dit, ils ne sont pas vraiment intéressés à vendre, car il y a beaucoup de choses qui changent en cours de route par rapport au plan initial, inclus le prix qui est constamment (souvent en tout cas) adapté. Et dans le cas où le promoteur est enclin à prendre le temps de vendre, son prix n'est presque pas négociable car il est sûr qu'il réussira à vendre ses biens à la fin (bienvenue sur le marché suisse !)
  • 3/ Enfin, il y a la troisième et dernière phase de promotion post-construction. Ici, le promoteur en a fini avec le bâtiment actuel, et travaille probablement déjà sur les plans d'une future construction. Par conséquent, il veut que la vente se fasse vite, et vous êtes de retour avec un pouvoir de négociation élevé.

Mon conseil en tant que novice dans le monde de l'immobilier est d'essayer autant que possible de tomber dans la phase 1 ou 3.
Un truc de pro si vous cherchez votre nouvelle maison : vous pouvez être dans la phase 1 en assistant à différents salons comme le SIL ou les événements de type "Comptoir". Les promoteurs sont souvent là en tant que tels (versus en mode constructeur) avec leurs beaux projets à prix attractifs.

Prochaine étape ?

Le promoteur a accepté notre offre, ce qui est la première très bonne nouvelle. Maintenant, nous essayons de trouver un accord sur le taux hypothécaire et les conditions de prêt avec notre institution financière (démarche qui semble aller dans la bonne direction pour le moment).
Une fois que tout cela sera résolu, nous ne devrions plus avoir de point bloquant pour aller signer chez le notaire, et célébrer l'accomplissement de ce premier objectif de vie (d'un point de vue financier).

Je vous tiendrai au courant dès que j'ai plus de nouvelles. De plus, nous passerons chaque détail de la transaction en revue dans d'autres articles du blog afin que je partage avec vous tout ce que j'ai appris jusqu'ici, chers lecteurs.
Vos commentaires sont évidemment plus que bienvenus car le sujet est tellement vaste que je ne peux prétendre tout savoir !


MISE À JOUR 22.07.2015
Nous avons finalement signé et acheté notre premier appartement en Suisse !!!


COMMENCE MAINTENANT

* Ces produits et services sont des partenaires d'affiliation du blog. Si tu cliques dessus, tu ne remarqueras aucune différence, mais le blog gagnera une petite commission et je t'en remercie sincèrement.



ACCEDER A DU CONTENU EXCLUSIF ?

"Ne jamais mettre de la pub sur le blog ni le forum" est un de mes principes directeurs depuis le début de l'aventure Mustachian Post. A la place, je favorise cette alternative "win-win" Patreon qui te donne accès à du contenu exclusif :


Commentaires

Commentaires gérés grâce à Disqus